Les vélos de Ségolène

Sans coup ferir et à la surprise générale notre ministre lance la prime aux vélos électriques, 200€ s'il vous plaît et pour tout le monde. Il suffit d'acheter un cycle motorisé à l'électricité à partir du l8 février et jusqu'au 31 décembre 2017, homologué à une vitesse maxi de 25kmh et de le garder au moins un an. Bien, voilà une idée qu'elle est bonne semble dire les amateurs de petite reine améliorée. Réfléchissons un peu, c'est trop tard puisque c'est déjà parti. Le but est de favoriser l'utilisation du vélo, jusque là les cyclistes et beaucoup d'autres applaudissent, mais où sont les voies cyclables? Ne faudrait-il pas commencer par le début. En aménageant des voies cyclables tout simplement. Dans notre pays de nombreuses personnes ont vite abandonné ce moyen de transport en ville jugé trop dangereux. J'habite en partie à Nice, suis un vrai cycliste, mais je n'ose pas me déplacer en vélo dans cette ville de Nice. Il existe une voie cyclable royale sur la promenade, où l'on se montre bien souvent. Les rares autres voies cyclables servent plus de stationnement aux voitures qu'à la circulation des deux roues. Le drame de Nice vient en grande partie du laisser aller automobile de tout poil, camions compris, circulant et stationnant n'importe où ou presque. Depuis le drame rien n'a changé et pourquoi changer puisque les politiques n'ont pas été jugés responsables. La France fabrique très peu de ce genre de bicyclettes. Il y a quelques fabricants tout de même qui sont surtout spécialisés dans le montage ou l'assemblage. Le système électrique qui représente le coût principal n'est pas français, il vient d'Asie en majorité et d'Allemagne qui semble améliorer ses ventes. En un mot on peut estimer à 90% la valeur venant de l'importation. Mais au fait à quoi sert un vélo électrique? À pas grand chose puisqu'il n'y a pas ou si peu de pistes cyclables digne de ce nom. Sur le plat en ville l'assistance est-elle nécessaire? Oui pour un long trajet AR au boulot afin d'arriver frais et pimpant, c'est la seule remarque souvent utilisée. L'utilisation du vélo E se développe surtout pour les promeneurs, à la campagne et de plus en plus en forêt, sur les sentiers DFCI, de Grande Randonnée, à la montagne avec les fameux VTTE. Si le but était d'économiser de l'énergie c'est raté. C'est évidement le contraire qui se produit. Un vélo assisté pèse le double d'un vélo normal. Il a donc besoin de plus d'énergie pour avancer. La consommation d'électricité ne sera pas neutre, de 200 à 300 watts par jour et par vélo parfois davantage pour les nouveaux adeptes et sportifs. La balance des paiements va encore en prendre un coup avec toutes ces importations supplémentaires. Sans oublier qu'une aide non réfléchie va dérégler ce commerce, augmentation des prix des vélos E ou moindre remise ce qui sera la même chose. Après ces importations massives, l'année prochaine, il faudra s'attendre à une baisse importante des ventes mettant en difficultés les plus faibles, donc les modèles français. Mais l'année prochaine c'est une autre année. Fx

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://velixe.fr/index.php?trackback/370

Fil des commentaires de ce billet